Ce que vous devez savoir sur l'insert cheminée
insert-cheminee-2.jpginsert-cheminee-3.jpginsert-cheminee-4.jpginsert-cheminee-5.jpginsert-cheminee-6.jpg

Cheminée avec insert pour tous les foyers

Cheminée avec insert

Une cheminée avec insert est en fait une cheminée à feu ouvert, mais en amélioré. Normalement, l’insert est installé dans le foyer d’origine et consiste en une chambre à combustion. En règle générale, cette chambre est en fonte. L’air froid circule entre les deux parois de l’insert et vient du bas pour ensuite être réchauffé dans la cloison. Cet air ainsi réchauffé est ensuite diffusé par le haut de l’insert pour réchauffer la pièce. Il arrive que plusieurs pièces puissent bénéficier de cette chaleur via un réseau de gaines qui répartira l’air chaud de par un système de soufflerie. L’insert procure donc de la chaleur de deux manières : par la convection de l’air, mais aussi la diffusion de la chaleur contenue dans les parois de la cheminée.

Souvent, on confond le foyer fermé et la cheminée avec insert, mais les deux ne sont pas les mêmes. Il est plus facile d’installer un insert dans un foyer ouvert plutôt que de convertir une cheminée ouverte en foyer fermé. Dans le dernier cas, les travaux de conversion sont lourds. Le foyer fermé est une cheminée à proprement parler et ne peut être, comme l’insert, encastré dans une cheminée traditionnelle. Ce qui pourrait prêter à confusion entre les deux c’est que le foyer fermé, tout comme l’insert, possède une porte vitrée qui, pour ainsi dire, ferme le foyer.

Avantages et inconvénients

Par rapport à une cheminée traditionnelle, une cheminée avec insert présente des avantages certains. Premièrement, le rôle premier d’un insert est d’améliorer la cheminée déjà présente et d’ailleurs le rendement avec un insert peut atteindre les 80 %. Autre avantage d’avoir ou d’utiliser une cheminée, qu’elle soit ou non avec insert, c’est que l’état vous encourage financièrement, car le bois est une énergie dite propre. Ainsi, l’État vous verse un montant non négligeable dans l’année suivant l’achat et l’installation de l’insert. Faites attention, car il faut que vous achetiez l’appareil et le fassiez installer par la même société pour y avoir droit. Il y a aussi l’éco-prêt dont le taux d’intérêt est zéro pour aider le financement des travaux d’amélioration énergétiques d’un logement. Normalement, vous pouvez avoir jusqu’entre dix et quinze ans pour tout rembourser. D’accord une cheminée avec insert est une cheminée améliorée, cela dit, il y a quand même quelques points noirs qui viennent ternir cette belle image dépeinte de l’insert! D’abord, rien ne remplace l’esthétisme d’une cheminée traditionnelle, donc à foyer ouvert. De plus, la vitre de l’insert doit constamment être nettoyée et les cendres doivent être enlevées au quotidien.

Précautions à prendre avec l’insert cheminée

Quand vous ferez l’acquisition d’une cheminée avec insert, soyez sûr de privilégier un produit avec label « Flamme Verte ». Ce label désigne les appareils peu polluants malgré leurs grandes performances. Vous saurez aussi que le rendement doit absolument être bon, car pour obtenir ce label de « Flamme Verte2, les appareils doivent dépasser un certain seuil de rendement. Le taux actuel exigé est de 70 % pour un appareil de chauffage au bois et le pourcentage de dioxyde de carbone produit ne doit pas dépasser les 0,3 %. Puisque cela risque d’être dangereux s’il est mal installé et présenter des risques d’incendie, il est recommandé que l’insert soit installé par un professionnel. Certaines cheminées à foyers ouverts ne peuvent accueillir d’insert donc demandez toujours l’avis d’un pro.

Coût total

Le coût total pour une cheminée avec insert est d’environ 2750 euros, mais ceci représente le montant avant le crédit d’impôt, qui est le remboursement partiel du coût de l’appareil par l’État. Ce coût total comprend en vérité deux coûts : celui de l’appareil à l’achat et celui de la pose par des professionnels. Un insert peut coûter entre 500 et 3000 euros et la pose peut coûter entre 500 et 1500 euros.